5 conseils pour bien préparer sa randonnée en montagne

Vous avez des envies d’air pur et de paysages alpins ? La randonnée en montagne est une activité qui vous fait de l’œil depuis plusieurs semaines et vous avez décidé de vous renseigner. Vous ne connaissez rien aux accessoires ou aux vêtements outdoor à emporter avec vous et ne savez pas encore quel itinéraire choisir. Notre article est là pour vous aiguiller : découvrez nos cinq conseils pour bien préparer votre randonnée en montagne.

1. Choisir son équipement pour la randonnée en montagne

Lorsque l’on songe à la préparation d’une randonnée, on pense assez vite à l’équipement qui va nous accompagner tout au long de ce périple. Néanmoins, il est à la fois important de ne rien oublier et de ne pas se surcharger pour autant. Une fois le sac à dos rempli, il faudra bien le porter ! Concernant le matériel de sport outdoor commun qu’il convient de prendre, il y a : les chaussures de marche, la tente et les sacs de couchage si la randonnée dure plus d’une journée, le bâton de marche, la casquette, ainsi qu’une boussole ou encore une carte. Pour ce qui est de la capacité de rangement du sac, il vaut mieux privilégier un sac à dos spécial randonnée de trente ou quarante litres minimum, en fonction de la durée de l’itinéraire.

2. Préparer son itinéraire de randonnée

Une randonnée s’anticipe également par le choix de l’itinéraire. Si vous êtes amené à marcher seul, vous êtes a priori en mesure de savoir quel type de parcours pourrait vous correspondre. En revanche, si vous êtes à plusieurs, voire en famille avec des enfants, l’organisation ne sera pas la même. Il convient notamment de prendre en considération l’aptitude physique de chacun. Pour ne pas vous tromper, consultez des sites internet qui recensent des parcours de randonnée en fonction de l’endroit où vous voulez aller marcher. Vous y trouverez des informations précieuses comme le niveau de difficulté de tel parcours, sa durée, ses dénivelés éventuels, s’il y a un gîte à proximité, ainsi que des avis de randonneurs. Une fois vos critères définis et les données essentielles récoltées, votre itinéraire devrait se préciser naturellement. Il ne vous restera plus qu’à vous procurer une carte digne de ce nom.

3. Organiser sa randonnée entre amis

L’organisation d’une randonnée entre amis n’est pas de tout repos, surtout si c’est la première fois. Le conseil précédent a déjà ébauché l’idée : il faut se mettre d’accord quant à la capacité physique de chaque participant, afin de ne laisser personne sur la touche. La montagne est belle, mais demeure sauvage et parfois hostile, donc il vaut mieux revoir ses exigences à la baisse quand on se déplace en groupe. Préparez une liste commune qui reprend l’équipement et les accessoires à emporter de base, pour que chacun ait la même chose dans son sac. Il vaut mieux également partir avec des gens de confiance, que vous connaissez bien et qui s’entendent parfaitement entre eux. Les tensions sont vite arrivées quand la fatigue se fait ressentir… Enfin, choisissez un itinéraire relativement doux pour cette première tentative. Vous aurez l’occasion de corser l’expérience par la suite !

4. S’habiller pour sa randonnée alpine

Les aguerris de la randonnée vous diront de privilégier la méthode des superpositions. Comme pour la pratique de n’importe quel sport, l’intérêt est de ne pas avoir trop chaud dès le début, de rester au sec et de pouvoir enlever facilement une couche au pic de l’effort. Ainsi, la première couche doit être confortable : un t-shirt à manches courtes ou à manches longues qui se porte près du corps, ainsi qu’un collant sont à prendre. Ces vêtements sont généralement composés de fibres synthétiques et permettent d’évacuer la transpiration. La deuxième couche sert d’isolant et correspond à une polaire, un sweat à capuche ou à un pantalon de randonnée pour le bas. La troisième couche protège son porteur des intempéries : cela peut être un coupe vent ou un sur-pantalon.

5. Se préparer physiquement pour sa première randonnée

Pour vous organiser convenablement avant votre randonnée en montagne, il est aussi primordial de faire un point sur votre santé physique. En effet, les vêtements de sport et la carte ne serviront pas à grand-chose si le corps ne suit pas. Vous avez peut-être envisagé une randonnée paisible et non sportive. Dans ce cas là, vous vous dites que la préparation n’est pas forcément nécessaire. Cela reste tout de même de la marche en haute-montagne, où les sentiers sont parfois moins praticables que d’autres. Soyez donc objectif quant à vos performances d’endurance et la santé de votre souffle. Vous pouvez prendre rendez-vous chez le médecin pour faire un bilan global par exemple. Reprenez l’habitude de marcher plusieurs heures par jour si vous vous considérez comme assez sédentaire. Pour les autres, continuez votre activité physique habituelle, cela devrait bien se passer.