« La fin du mois d’août approchait et Francesco a pensé m’offrir une belle promenade dans les montagnes. Cela faisait longtemps que je lui demandais de m’emmener en voyage à la montagne ! Même si j’habite au bord du lac Majeur, il est toujours agréable de temps en temps de rompre la routine de l’été avec un voyage au grand air en altitude ! Nous avons donc passé un bel après-midi ensemble à faire une randonnée au coucher du soleil au sommet du Monte Lema, une montagne des Prealpi Luganesi de 1624 m d’altitude, située à la frontière entre la Suisse et l’Italie. On m’a toujours dit que de là-haut, on peut profiter d’une vue vraiment magnifique qui vous coupera le souffle ! C’est vrai ? Je voulais le découvrir par moi-même ! ». A déclaré le voyageur.

Le Monte Lema : un paradis du trekking

Le Monte Lema est un paradis du trekking, une destination très recherchée par les amoureux de la nature et des randonnées en plein air. La montagne fait partie de la chaîne Tamaro-Gambarogno-Lema, qui offre plus de 80 km de sentiers de randonnée balisés et des itinéraires de longueur et de difficulté variables pouvant satisfaire les besoins de chacun. Le sommet peut être atteint aussi bien du côté suisse avec un téléphérique qui part de Miglieglia, que du côté italien grâce à diverses promenades.

Le Monte Lema est la meilleure destination pour un après-midi inoubliable : un après-midi de semaine de fin août, une de ces journées vraiment chaudes et étouffantes où il fait 30°C à l’ombre. Prévoyez une belle promenade dans les montagnes et vous n’aurez pas envie de quitter la maison avant 15 heures, ayant des corvées à faire. L’idée de Francesco était d’atteindre le sommet du Monte Lema juste avant le coucher du soleil afin que vous puissiez admirer un magnifique coucher de soleil panoramique vu d’en haut !

Si vous n’avez pas toute la journée à votre disposition, il est recommandé de choisir le chemin qui mène du Rifugio Campiglio au sommet du Monte Lema. Un chemin simple d’environ 1h. Parmi les nombreux itinéraires, ce n’est certainement pas le plus fréquenté par les touristes : le plus populaire est plutôt la traversée du Monte Lema au Monte Tamaro, au cours de laquelle on marche sur la crête des montagnes le long d’une ligne dont le dénivelé est presque nul, en admirant d’en haut le lac Majeur et le lac de Lugano.

Nombreux sont les itinéraires proposés par la chaîne Tamaro-Gambarogno-Lema

« Chaussures de randonnée, t-shirt, short et sac à dos avec juste deux choses nécessaires : une bouteille d’eau fraîche, quelques barres énergétiques, des vêtements de rechange pour la descente et enfin, mon appareil photo reflex. Le coucher de soleil sur les lacs préalpins, je voulais non seulement l’admirer en personne mais aussi l’immortaliser dans quelques clichés ! Ne vous inquiétez pas, si vous continuez à lire l’article (et n’oubliez pas la galerie de photos à la fin), vous découvrirez que je ne vous ai pas laissé bouche bée ! Finalement, Francesco et moi sommes prêts à partir. Nous montons à bord de notre voiture : une heure de voyage nous attend ! De Laveno Mombello, nous prenons immédiatement la SP69, la route côtière qui remonte toute la rive lombarde du Lac Majeur jusqu’à Luino. Ici, nous tournons vers l’intérieur des terres, commençant à monter en altitude et traversant d’abord la ville de Poppino et ensuite le village de Dumenza. Avant Agra, nous prenons la route en direction du Rifugio Campiglio à l’Alpe Pradecolo. Nous y sommes presque et on peut le voir depuis la route qui monte de plus en plus et qui est pleine de virages. Nous passons près de la Communauté Monastique SS. Trinità, immergée dans les bois à 979 m, et nous arrivons enfin au parking du Rifugio Campiglio. Le Refuge représente le point de départ de notre trekking vers le sommet du Monte Lema, ainsi que le point de retour. En fait, dès que nous sortons de la voiture, Francesco me confie un petit secret : l’après-midi se serait terminée en beauté car il avait réservé une table pour le dîner au Rifugio Campiglio ! Wow, quelle merveilleuse nouvelle ! J’avais maintenant un équipement supplémentaire pour supporter la fatigue de la marche ; au retour, un bon et savoureux dîner m’attendrait. Grande idée Francesco, cette fois tu l’as vraiment bien pensée ! ». A raconté le voyageur qui a profité des itinéraires.

Le sommet du Monte Lema offre un magnifique panorama à 360°

Le Rifugio Campiglio est situé à 1184 m d’altitude, dans une position vraiment enchanteresse, et offre aux visiteurs une merveilleuse terrasse panoramique d’où l’on peut profiter d’une vue imprenable sur le Lac Majeur et la chaîne des Alpes. Il dispose d’un restaurant, où sont préparés des plats faits maison typiques de la cuisine de la Valteline, et d’une dizaine de chambres meublées en bois clair dans un style typiquement « montagnard ». La structure a été achetée en 1916 par Antonio Campiglio, qui l’utilisait comme pâturage d’été pour les troupeaux venant de Corsico (dans la province de Milan), où vivait la famille. L’alpage a reçu le nom d’Alpe Pradecolo, qui signifie littéralement « Ici est le pré ». Au début des années 20, à côté de la grange et de la cabane annexe utilisée pour la maturation du fromage, ont été construits une église et un restaurant. En 1926, les chambres ont été construites et au début des années 50, l’activité de bar-restaurant avec hébergement a été lancée par la famille Campiglio. Une dizaine d’années plus tard, avec la dernière restructuration radicale, le refuge de Campiglio est officiellement devenu une destination idéale capable d’attirer les visiteurs et les touristes qui aiment la montagne de loin. Après tout, ici à l’Alpe Pradecolo, vous pouvez respirer un air sain et propre, vous êtes en contact direct avec la nature et vous pouvez vous occuper avec des chemins et des sentiers de randonnée.

La petite église blanche de Madonna della Guardia marque le début de l’itinéraire

A 17h, le soleil est toujours haut pour vous réchauffer. On parle ici du sommet du Monte Lema, un chemin qui monte sur la montagne à l’aller, tandis qu’au retour tout est en descente pour une différence de hauteur d’environ 500 m. Le trajet dure environ 1 heure de marche. La promenade dure environ 1 heure si vous vous arrêtez pour prendre des photos. Du refuge, on attend d’abord la petite église blanche de Madonna della Guardia où vous ne pouvez pas rater : il faut admirer de près cette église singulière, petite et cachée par les arbres. De là, le chemin entre dans le bois, d’abord le long d’un chemin de terre et ensuite le long d’un chemin beaucoup plus étroit ; il commence doucement et lentement il commence à monter et ensuite il monte sur le côté de la montagne. Au bord du chemin, vous trouvez également de nombreuses fleurs colorées qui sont littéralement inondées par une multitude de papillons, nombreux à passer silencieusement de fleur en fleur. Continuez votre chemin jusqu’à ce que vous débouchiez dans une large prairie qui offre des vues enchanteresses. Il y a un lourd capot de souillure, comme une ligne claire qui pèse sur toute la vallée.

Un saut du sommet du Monte Lema

Vous êtes presque au sommet ! Laissez le Lac Majeur derrière vous et continuez à marcher : de bouleaux et de quelques conifères, pour le reste dominés par une végétation très basse composée de buissons de myrtilles et de bruyères en fleurs. Une vraie merveille. Vous êtes dans une oasis naturaliste où le silence et la paix règnent en maître. De temps en temps, vous entendez un oiseau s’envoler et appeler bruyamment ses compagnons, effrayés par votre présence. Pas à pas, vous apercevez l’énorme croix en acier qui indique le point d’arrivée au sommet du Monte Lema, à 1612 m d’altitude. Sur le Monte Lema, en 1934, à l’occasion du 19e centenaire de la Rédemption, une croix a été érigée par le Comitato Unione Popolare Cattolica Malcantonese. La croix est devenue le symbole de Malcantone, un signe de foi et d’appartenance à ce territoire. En l’an 2000, la croix originale a été remplacées par une nouvelle croix en acier inoxydable, haute de 11 m et dont les bras s’étendent sur 4,30 m ; ces dimensions la rendent visible de très loin et indiquent symboliquement un lien spirituel entre la terre et le ciel.

Au sommet du Monte Lema se trouve une croix en acier de 11 m de haut

« Nous atteignons la croix (évidemment Francesco arrive un peu avant moi), nous reprenons notre souffle et faisons un tour sur 360°. Wow, quelle vue enchanteresse ! On domine tout de là-haut et en même temps on se sent si petit devant l’immensité de la nature. Une agréable sensation de légèreté envahit mon corps, je me sens comme une hirondelle volant à haute altitude et observant silencieusement la vie d’en haut, d’un point de vue différent ! La promenade n’était pas fatigante, c’est un parcours facile et possible pour tout le monde et la vue que l’on peut admirer de là-haut la rend unique. Tout autour de nous, nous avons : le lac Majeur avec la chaîne occidentale des Alpes en arrière-plan (par temps clair, on peut même admirer le sommet du Mont Rose), les proches Monti Tamaro et Gradiccioli, le lac de Lugano et la Valcuvia jusqu’au parc régional de Campo dei Fiori. Une vue à couper le souffle ! Outre l’imposante croix, on trouve au sommet un observatoire astronomique, une station météorologique avec une antenne radar et un peu plus bas, le refuge Lema, point d’arrivée du téléphérique qui part de Miglieglia. N’oubliez pas qu’au sommet du Monte Lema, nous sommes désormais en territoire suisse, nous avons officiellement franchi la frontière ! Au loin, nous entendons des voix, il y a probablement quelqu’un au refuge. Nous prenons quelques photos, puis nous nous arrêtons un moment sur les bancs en bois pour profiter de cette paix et faire corps avec la nature qui nous entoure. L’esprit se détend ! Quel endroit merveilleux, merci Francesco ! Je n’aurais jamais pensé qu’avec un itinéraire aussi simple, on pouvait atteindre un endroit aussi magique. Nos montagnes offrent vraiment des vues uniques et inoubliables ». Raconte l’heureux voyageur. 

Un coucher de soleil très suggestif, presque surréaliste, depuis le sommet du Monte Lema

Plongés dans vos réflexions, vous ne réalisez pas que le soleil a maintenant atteint la fin de sa descente, prêt à vous saluer en descendant derrière les sommets des Alpes. Le ciel a commencé à prendre une couleur jaune/orange intense. Un bourdonnement au loin attirera votre attention : un parapente motorisé s’approche, se balançant et là dans le ciel enflammé. Le soleil devient de plus en plus petit et puis il disparaît ! Un coucher de soleil vraiment romantique qui vous a fait chaud au cœur. Immédiatement se lève une brise fraîche qui vous oblige à porter un sweat-shirt : il est maintenant 19 heures. Sur le chemin du retour, vous avez la chance de rencontrer un magnifique faisan, probablement lui aussi à la recherche d’un dîner. Un beau mâle coloré qui, ayant entendu vos pas, bondit hors de sa cachette pour vous fuir.

« Une fois arrivés au Refuge, nous nous changeons rapidement et surtout nous enlevons nos chaussures de montagne. Maintenant, nous sommes prêts pour le dîner. La température est encore très agréable, environ 24 °C, même si le soleil s’est couché ; nous décidons de dîner sur la terrasse panoramique. Il y a deux autres groupes de personnes avec des enfants et un couple d’étrangers. Le serveur nous montre le menu du jour. Nous choisissons en entrée une belle planche de charcuterie, de viandes tranchées et de fromages, appétissants rien qu’à les regarder ! Un parfum authentique et un goût divin ! Je prends ensuite une assiette de polenta taragna avec des saucisses à la sauce tomate tandis que Francesco prend les pizzoccheri, une des spécialités du Refuge Campiglio, un plat marquant de la cuisine de la Valtellina. Nous avons tous deux été très satisfaits : des plats très bons, savoureux et abondants ! ». Raconte le voyageur.

Au Rifugio Campiglio, nous commençons le dîner par une planche de charcuterie et de fromages frais

Avec une longue marche derrière vous, dans votre estomac il y a encore un coin pour un dessert alors vous ne manquez pas une belle tranche de tarte à la confiture de baies maison ! La tarte classique de grand-mère, parfumée et savoureuse ! Cela en vaut vraiment la peine ! Le ciel est maintenant sombre : les étoiles et la lune pointent leur nez. La vue a également changé : la vallée est maintenant illuminée par une infinité de petites lumières de différentes couleurs et tailles. Là où vous trouvez plutôt un noir intense, il y a le lac Majeur ! Quel après-midi enchanteur, une évasion de la terrible chaleur étouffante de la fin de l’été qui amène à découvrir l’un des plus beaux panoramas : cela donne une belle randonnée au coucher du soleil au sommet du Monte Lema ! Sortez vos chaussures de randonnée : c’est à votre tour de conquérir le sommet !