Ne prenez jamais pour acquis ce que nous pensons savoir, car nous pourrions ainsi passer à côté de nombreuses opportunités que nous ne pensions pas possibles.

C’est une règle qui sait être valable surtout dans un domaine comme le tourisme : Nous tournons souvent les yeux vers l’étranger, alors qu’il suffirait de se « concentrer » sur ce qui nous entoure, pour trouver des lieux d’une beauté impensable.

Comment préparer votre voyage ?

Une famille qui prévoit un beau voyage en vue de l’été, ne doit jamais renoncer à l’option que représente la Sardaigne.

Nous parlons, en effet, d’une île qui préserve encore des paysages naturels authentiques et non contaminés malgré le fort afflux de touristes.

Pour découvrir le côté le plus mystérieux et le plus sauvage de l’île, l’idéal est d’organiser une excursion à vélo.

Affronter des vacances de ce type nécessite toujours une certaine préparation initiale, et c’est encore plus vrai dans le cas d’une famille.

Voyons donc comment préparer un voyage en Sardaigne à vélo, comment s’organiser et où aller.

Attraits touristiques

Tout d’abord, vous devez comprendre quel est le moyen le plus pratique pour atteindre les côtes sardes.

Entre le bateau et l’avion, le premier est généralement la meilleure option, également en raison de la présence d’offres d’hôtels avec bateau gratuit pour la Sardaigne sur les portails touristiques spécialisés.

Ces options, en effet, sont particulièrement pratiques et il s’agit donc d’en profiter autant que possible.

Quand est-il préférable de se rendre sur l’île pour profiter d’une visite à vélo ?

À cet égard, il est préférable de profiter des mi-saisons en évitant les périodes les plus chaudes de l’été, car une activité comme le vélo peut être fatigante et débilitante.

Enfin, en ce qui concerne la période de séjour, il est suggéré de réserver pour au moins une semaine afin de pouvoir profiter pleinement d’au moins une partie de l’île.

Organiser une visite adaptée aux enfants

Le cyclisme en soi exige beaucoup d’attention aux détails, surtout lorsqu’on voyage avec des enfants.

Ce n’est pas seulement une question de sécurité, car il est important que le divertissement soit adapté à toute la famille.

Le premier conseil est de planifier les étapes à l’avance, en demandant l’avis de tous, surtout des enfants, surtout s’ils sont déjà assez âgés.

Ensuite, il est bon de choisir des étapes et des parcours sûrs, peu exigeants et situés dans des zones contrôlées, afin d’éviter tout risque désagréable.

Il est également important de prévoir des zones où vous pourrez vous reposer ou vous rafraîchir le long du circuit, où vous pourrez faire des haltes si nécessaire.

Une autre suggestion utile est la suivante : Lorsque l’on fait du vélo avec des enfants, il est toujours préférable de suivre les cours d’eau en direction de l’embouchure, pour profiter d’un parcours toujours en descente et avec peu de dénivelés.

Si votre enfant est petit et ne peut pas encore faire du vélo, vous devrez accorder une grande attention aux accessoires : En ce sens, les sièges pour enfants, les chariots et les appendices sont indispensables et doivent être choisis avec soin pour garantir un confort maximal.

Enfin, n’oubliez pas d’apporter avec vous tout le matériel nécessaire en termes de nourriture, d’eau et bien évidemment n’oubliez pas le kit d’hygiène.

Itinéraire et routes

Récemment en Sardaigne a été lancé un projet très intéressant : Nous parlons du sentier des 100 Tours, un sentier par étapes qui permet à quiconque de découvrir à vélo les magnifiques structures fortifiées de l’île, datant de l’époque médiévale.

Il s’agit d’un projet visant à la redécouverte d’une Sardaigne, comme déjà mentionné, plus sauvage et plus mystérieuse qui permet d’éviter les itinéraires touristiques les plus battus.

Le circuit Cannonau, par exemple, est idéal pour allier le vélo aux plaisirs de la table, tandis que la côte ouest est l’occasion rêvée de voyager dans un décor de plages, de nature et de sites archéologiques.

D’autres options possibles sont les plages de Silis (également sur la côte ouest) et le parcours qui va de Supramonte au golfe d’Orosei : Ce dernier est recommandé uniquement pour les personnes entraînées et pour les enfants plus âgés.

Enfin, il convient de conclure en parlant de la « Sardaigne cyclable » du futur : en effet, un projet très ambitieux est en cours de réalisation, qui vise à créer une piste cyclable de plus de 2700 kilomètres.

Il s’agit d’une initiative née en 2012 qui confirme la pertinence de cette île pour les amateurs de vélo.