Le cyclisme est un sport fantastique, qui procure beaucoup d’excitation et de satisfaction, mais qui demande en contrepartie beaucoup de votre temps libre.

Bien choisir ses destinations pour faire du vélo

Il devient difficile de trouver du temps pour cette passion quand vous avez une famille, des enfants et un travail exigeant.

Mais il y des solutions pour mieux vivre cette passion même avec peu de temps disponible.

Il y a toujours des moyens pour faire de l’exercice entre les plis des engagements de la vie quotidienne.

Pour ce faire, il est préconisé de choisir des destinations en fonction des passions et des préférences de la famille.

Si vous et votre famille aimez la mer, vous pouvez choisir des destinations qui vous permettent de combiner des destinations balnéaires et des lieux intéressants à visiter.

Par exemple, un voyage itinérant en Andalousie, toujours avec des rythmes adaptés à vos enfants, en combinant des visites de belles villes comme Malaga, Séville, Cordoue, Cadix, Tarifa, avec des journées entièrement consacrées à la détente et au plaisir sur la plage.

Ou bien à New York, une journée sur la plage de Coney Island à Brooklyn avec un bain de mer, sans oublier le vélo.

Avantages et inconvénients du voyage en vélo

Il est certain que la liberté de voyager en vélo est quelque chose d’unique.

Vous partez, vous avez une destination, mais ce qui compte, c’est le voyage que vous faites, pas tant le moment et le lieu où vous allez.

Il n’existe pas un autre moyen de transport qui donne le même sentiment de liberté et d’harmonie avec la nature.

De plus, les déplacements à vélo sont peu coûteux et non polluants.

Les inconvénients ?

La situation de la route et du trafic sont certainement des problèmes.

Mais il possible de consulter les nombreux et excellents sites web sur le sujet où vous pouvez trouver des itinéraires sur des pistes cyclables ou des routes à faible trafic.

Pour le reste, une petite formation est nécessaire.

Pas tant pour établir un quelconque record de distance, mais parce que même si vous ne voyagez que pour le plaisir, plus vous êtes préparés, plus votre plaisir sera grand et vous ne courrez pas le risque de regretter la voiture.

3 conseils pour ceux qui veulent commencer à approcher le monde du cyclisme

Pour ceux qui veulent se rapprocher de ce monde, voici un avertissement immédiat : L’attention provoque la dépendance.

Mais en tout cas, voici 3 conseils pratiques :

1 – Commencez sans rien attendre : les progrès viendront.

Souvent, ceux qui commencent à faire du vélo le font parce qu’un ami ou un collègue raconte des exploits épiques.

Ou parce qu’ils sont fascinés par les courses professionnelles à la télévision.

Mais il arrive tout aussi souvent que les nouveaux adeptes soient frustrés, parce qu’après un mois d’entraînement épuisant, ils n’arrivent pas à « suivre » leur ami ou à grimper une ascension dans un certain temps.

Le conseil est donc de commencer par les bases.

Comme vous le faites pour un cours de tennis ou de natation.

Prenez soin de votre technique, apprenez à pédaler (cela semble trivial, mais ce n’est pas comme aller à l’épicerie à vélo), donnez à votre corps le temps de s’adapter aux nouveaux stimuli d’entraînement que vous lui proposez.

2 – Soyez constant

Comme il a été mentionné précédemment, votre physique a besoin de temps pour s’adapter à de nouveaux stimuli d’entraînement.

La clé pour tirer un réel bénéfice de l’entraînement est la constance.

Cela ne signifie pas que vous devez prendre votre vélo tous les jours et accumuler les kilomètres.

N’oubliez pas que la récupération, le repos fait partie de l’entraînement et est souvent plus utile que la sortie.

Essayez de ne jamais laisser passer trop de temps entre deux tours.

Il y a une vieille règle non écrite dans le cyclisme qui dit de ne pas laisser passer plus de 3 jours entre les séances d’entraînement.

3 – Sortir avec un petit groupe d’amis plus expérimentés

Il s’agit de la troisième phase, à mettre en pratique UNIQUEMENT lorsque vous vous sentez prêt.

Sortir avec un groupe d’amis plus entraînés et plus expérimentés que vous vous aidera, d’une part, à élever la barre et à comprendre où vous en êtes dans la préparation, et d’autre part, vous apprendra les petits trucs du cycliste.

Comme comment rester sur la roue pour prendre un peu d’air, comment gérer les virages, comment faire les descentes, comment signaler les dangers aux accompagnateurs, etc.

C’est un monde qui attend d’être découvert, un voyage qui demande un certain effort initial, mais dont vous ne pouvez pas revenir en arrière.